RETOURNER VERS LES ACTUALITÉS

L’espoir demeure…

Alors que les portes se ferment une à une, et que Jeff envisage même prendre le départ du Vendée Globe en pirate, voilà que la SAEM Vendée entrouvre un petit intertice… 

Les possibilités de qualifier Come In Vendée en course semblaient nulles. On le sait depuis le courrier adressé à Jeff par la direction de course du Vendée Globe. Ce qui n’empêche pas le skipper aux 400 partenaires de partir prochainement pour un parcours dans le cadre d’une qualification exceptionnelle. On ne sait jamais. C’est aussi un moyen de faire naviguer le voilier dans une configuration « course ». 

Or cette semaine, la SAEM Vendée a encaissé le chèque d’inscription de 20 000 euros, ce qui laisse à penser que Come In Vendée n’est pas encore hors jeu.

Les explications du skipper

« Je suis sur le départ pour faire l’équivalent du parcours de qualification hors course du Vendée Globe en passant le 5 Ouest 50 Ouest 52 Nord. Je suis bien conscient que je suis hors cadre du Vendée Globe à ce jour. Mon objectif est d’aller naviguer afin de nous préparer pour faire le tour du Monde. Ça ne sert à rien de polémiquer aujourd’hui puisque nous avons encore une chance d’être au départ du Vendée. L’important, c’est ce qui se passe sur l’eau et non dans les bureaux. Naviguer et préparer et sécuriser le bateau, c’est ce qui est primordial. A la suite de ce parcours, on reviendra plus en détail sur les problèmes administratifs rencontrés depuis le début de l’aventure, s’il y a lieu. Mon but, c’est d’être au départ, un projet de 20 ans. Nous n’avons jamais été aussi proches du but. 

La SAEM Vendée, vient d’encaisser le chèque d’inscription de 20 000 €, ce qui laisse espérer que notre dossier n’est pas clos. A la suite de mon parcours, la direction de course, avec mon journal de bord a l’appui, statuera sur mes compétences à prendre le départ du Vendée Globe ».

Jeff prépare pour le moment son bateau pour partir début août à l’assaut de son parcours de qualification. Sait-on jamais… L’espoir demeure. « Je vais rester quelques jours supplémentaires afin de trouver des fonds pour rembourser le particulier qui m’a avancé une partie du budget et partir, enfin, en pleine mer ».